Apport calorique et programmes télévisés au sujet de l’alimentation – Une étude expérimentale

//Apport calorique et programmes télévisés au sujet de l’alimentation – Une étude expérimentale

Apport calorique et programmes télévisés au sujet de l’alimentation – Une étude expérimentale

Le temps passé devant la télévision est positivement associé avec le surpoids et l’obésité. Regarder des émissions sur la nourriture pourrait également influer spécifiquement sur le comportement alimentaire des individus.

Une étude expérimentale a été menée aux Etats-Unis afin d’évaluer dans quelle mesure l’exposition à un programme de télévision lié à la nourriture peut influencer la quantité et le type d’aliments consommés par de jeunes adultes (N = 80; 19,5 ans en moyenne; 72,5% de femmes). Les participants ont dans un premier temps visionné un extrait télévisé de 10 minutes d’une émission de cours de cuisine (groupe A) ou d’une émission sur la nature (groupe B). Puis, différents types d’aliments ont été présentés à chaque participant : 70 g de chips au fromage (350 kcal), 70 g de bonbons chocolatés (350 kcal) et 243 g de carottes (100 kcal), représentant un apport calorique total de 800 kcal. Les aliments étaient pesés avant distribution et après session de dégustation pour évaluer la quantité consommée.

Les individus qui ont visionné le cours de cuisine consommaient davantage de bonbons chocolatés que ceux qui ont regardé l’émission sur la nature. En revanche, le type d’émission n’influençait pas significativement l’apport calorique lié à la consommation d’aliments non sucrés ou l’apport calorique total (pourtant 25% plus élevé dans le groupe ayant visionné l’émission culinaire). Il n’influençait pas non plus le désir de manger ou la sensation de faim au cours du temps. Si l’on peut regretter l’absence de dispositif croisé (chaque volontaire n’ayant visionné qu’un type d’émission), les résultats suggèrent néanmoins que le fait de regarder spécifiquement des émissions de télévision axées sur la nourriture peut influer sur le comportement alimentaire et plus particulièrement sur la consommation de produits sucrés. La prise en compte de ce paramètre semble pertinente notamment dans le cadre des actions de prévention de l’obésité.

Source : Watching a food-related television show and caloric intake. A laboratory study. Bodenlos JS, Wormuth BM. Appetite. 2012 Nov 12;61C:8-12.

2016-06-29T12:30:59+02:00