Parmi les facteurs alimentaires précoces, seules les consommations de probiotiques et d’huile de poisson pendant la grossesse et l’allaitement pourraient être associées à une réduction du risque d’allergies chez le jeune enfant, conclut une revue systématique.Si les scientifiques s’accordent à dire que l’alimentation au cours de la période périnatale participe au développement du système immunitaire, dans quelle mesure permet-elle toutefois de moduler les risques ultérieurs d’allergies et de maladies auto-immunes ? C’est pour répondre à cette question que des chercheurs ont entrepris une revue systématique des centaines d’études réalisées à ce sujet. Analyse appréciable réalisée par leurs soins : l’évaluation du degré de certitude des conclusions, selon le système international GRADE (pour Grading of Recommendations Assessment, Development and Evaluation). D’après leurs conclusions, la consommation de probiotiques pendant la grossesse et l’allaitement permettrait de réduire de 20 % le risque ultérieur d’eczéma de l’enfant (19 études d’intervention à l’appui), tandis que celle d’huile de poisson (riches en acides gras polyinsaturés oméga 3) réduirait le risque d’allergie aux œufs (6 études d’interventions) ; le niveau de preuve étant jugé modéré dans les deux cas. D’autres relations, essentiellement basées sur des études d’observations, étaient jugées de faible certitude, comme celle entre la durée de l’allaitement et le risque de diabète de type 1. Quid des autres facteurs alimentaires étudiés ? Aucun d’entre eux ne ressortait comme associé au risque de maladie immunitaire, faute de données cohérentes ou suffisantes à leur sujet : ni l’éviction d’aliments au potentiel allergène par la mère, ni l’introduction de prébiotiques dans les formules infantiles, ni la supplémentation en vitamines et minéraux des mères ou des nourrissons.

Source : Garcia-Larsen V, Ierodiakonou D, Jarrold K, Cunha S, Chivinge J, Robinson Z, et al. (2018) Diet during pregnancy and infancy and risk of allergic or autoimmune disease: A systematic review and meta-analysis. PLoS Med 15(2): e1002507.