Brève – Le Nutri-Score, efficace mais peu plébiscité en Suisse

//Brève – Le Nutri-Score, efficace mais peu plébiscité en Suisse

Brève – Le Nutri-Score, efficace mais peu plébiscité en Suisse

Selon une étude suisse, le système d’étiquetage « Multiple Traffic Light » l’emporte sur le Nutri-Score en termes de facilité d’utilisation, alors même qu’il est moins efficace pour évaluer la qualité nutritionnelle de snacks salés.

Dans une étude réalisée en ligne, 1 313 consommateurs suisses devaient choisir parmi deux snacks salés celui qui leur paraissait présenter le meilleur profil nutritionnel, en s’aidant d’un système d’étiquetage nutritionnel apposé en face avant.

Multiple Traffic Light vs Nutri-Score

Plusieurs systèmes étaient testés, notamment : (1) un tableau de valeurs nutritionnelles ; (2) l’étiquetage Multiple Traffic Light (qui présente les contenus en énergie, graisses, graisses saturées, sucre et sel pour 100 g d’aliment, colorés en vert/orange/rouge suivant les seuils fixés par la FSA1) ; (3) l’étiquetage Nutri-Score (lettre A, B, C, D ou E assortie d’un code couleur, reflétant la qualité nutritionnelle globale du produit) ; (4) l’absence d’information nutritionnelle (situation témoin). Au total, 105 comparaisons de 15 snacks salés étaient réalisées mais une seule situation était testée par participant ; chacun d’entre eux devant comparer deux snacks présentant le même type de système d’étiquetage.

Efficacité réelle vs Utilité perçue

Dans l’ensemble, les participants parvenaient relativement bien à identifier le snack présentant le meilleur profil, même en l’absence d’information nutritionnelle. Cependant, les choix les plus corrects2 étaient ceux opérés en présence du Nutri-Score (situation 3). Pour autant, lorsque, après les tests, on présentait tous les systèmes aux participants, le Multiple Traffic Light était perçu comme l’étiquetage le plus utile pour les aider à cerner le profil nutritionnel de l’aliment. Le Nutri-Score, qui arrivait en dernière position pour ce critère, gagnait cependant la seconde place chez les sujets qui l’avaient testé. Finalement, 73,2 % des participants souhaitaient que le Multiple Traffic Light soit apposé sur les produits emballés en Suisse (contre 49,1 % pour le Nutri-Score). Ainsi, si la signalétique colorée plaît, l’information détaillée est plébiscitée dans ce pays.

Source : Hagmann, D. & Siegrist, M. Nutri-Score, multiple traffic light and incomplete nutrition labelling on food packages: Effects on consumers’ accuracy in identifying healthier snack options. Food Quality and Preference, 2020, 83, 103894.

1 Food Standard Agency (Royaume-Uni)

2 évalués à partir du calcul d’un score d’erreur pondéré par la différence de qualité nutritionnelle entre les produits testés.

2020-03-27T13:04:39+01:00