Brève – Les bactéries lactiques alimentaires se retrouvent bien dans le microbiote

//Brève – Les bactéries lactiques alimentaires se retrouvent bien dans le microbiote

Brève – Les bactéries lactiques alimentaires se retrouvent bien dans le microbiote

Une analyse génomique à grande échelle démontre que les aliments fermentés constituent une source de bactéries lactiques pour le microbiote intestinal.

Yaourts, fromages, mais aussi choucroute, cornichons, pain au levain… constituent autant d’aliments fermentés sources de bactéries lactiques vivantes, parmi lesquelles certaines ont des propriétés probiotiques. Reste que, jusqu’à présent, aucune donnée ne permettait de prouver que ces bactéries alimentaires pouvaient entrer dans la composition du microbiote intestinal de l’hôte les ayant ingérées. Une analyse génomique à grande échelle menée par le Pr Ercolini de l’Université de Naples en Italie vient de combler cette lacune.

Comparer les métagénomes des aliments et du microbiote

L’équipe de chercheurs a analysé 303 métagénomes1 alimentaires issus de différents aliments et boissons fermentés, et 9 445 métagénomes humains, caractérisés dans de récentes méta-analyses et représentatifs des microbiotes de différentes localisations corporelles (84 % de l’intestin) et de différentes populations. Hormis les espèces Streptococcus thermophilus et Lactococcus lactis communément retrouvées dans les produits laitiers fermentés, les bactéries lactiques s’avèrent peu abondantes dans l’intestin humain. En outre, la présence de nombreuses souches varie en fonction de l’âge, du mode de vie et du pays, selon un schéma suggérant que cette présence résulterait de l’alimentation. Les chercheurs ont ensuite mené une comparaison des bactéries lactiques présentes dans les aliments d’une part et dans les microbiotes intestinaux d’autre part. Ils ont pour cela analysé les séquences d’ADN de 2 859 génomes de bactéries lactiques avec, pour résultat, un niveau élevé de similarité entre celles provenant d’aliments fermentés et d’intestins humains.

Ces données confirment donc que les aliments fermentés représentent une source précieuse de bactéries lactiques viables pouvant contribuer à l’équilibre du microbiote intestinal, avec un bénéfice santé potentiel du fait des effets probiotiques de certaines de ces bactéries. Cette étude ouvre également la voie à l’utilisation de la détection des bactéries lactiques dans les selles comme indicateur de la consommation d’aliments fermentés.

Source : Pasolli E et al. Large-scale genome-wide analysis links lactic acid bacteria from food with the gut microbiome. Nat Commun (2020); 11:2610

 https://doi.org/10.1038/s41467-020-16438-8

1 Ensemble des gènes portés par une communauté bactérienne dans un milieu donné.

2020-08-02T21:31:07+02:00