Brève – Une supplémentation en probiotiques stimulerait le système immunitaire des personnes âgées en bonne santé

//Brève – Une supplémentation en probiotiques stimulerait le système immunitaire des personnes âgées en bonne santé

Brève – Une supplémentation en probiotiques stimulerait le système immunitaire des personnes âgées en bonne santé

Une supplémentation en probiotiques à court terme améliorerait le fonctionnement du système immunitaire des personnes âgées en bonne santé, favorisant ainsi la lutte contre les micro-organismes pathogènes, selon une méta-analyse parue dans Nutrition Research.Avec le vieillissement, les performances du système immunitaire déclinent progressivement, notamment l’activité phagocytaire des polynucléaires (PMN) et la fonctionnalité des cellules NK (Natural Killer). C’est l’immunosénescence. Des chercheurs américains et finlandais ont évalué l’effet de la supplémentation en probiotiques sur la restauration de l’activité immunitaire chez des sujets âgés en bonne santé.
À partir de bases de données telles que Medline et Embase, ils ont retenu 17 études prospectives contrôlées, regroupant au total 733 personnes de 60 ans ou plus. Les doses de probiotiques administrées allaient de 107 à 3 × 1011 unités formant colonies/jour et la durée du traitement variait de 3 à 12 semaines. Les auteurs ont montré que le fait de supplémenter en probiotiques augmentait significativement la capacité phagocytaire des cellules PMN (SMD*=1,37, IC95% = [0,86-1,88], p<0,001) et l’activité anti-tumorale des cellules NK (SMD=0,55, IC95% = [0,37-0,73], p<0,001) des sujets traités par rapport aux témoins.
Cependant, l’effet à long terme de la supplémentation en probiotiques sur la fonction immunitaire n’a pas pu être évalué, ni le rôle spécifique de chaque souche, et la corrélation entre l’amélioration des marqueurs immunitaires et le bénéfice clinique reste à déterminer.

Source : Miller Larry E. Short-term probiotic supplementation enhances cellular immune function in healthy elderly. Nutrition Research 64 (2019) ; doi : 10.1016/j.nutres.2018.12.011.

* Différence moyenne standardisée.

2019-03-16T20:11:29+02:00