Caractériser la durabilité des régimes alimentaires : tel était l’objectif de cette étude menée sur près de 30 000 participants de la cohorte Nutrinet, qui dresse six profils types de consommateurs en s’appuyant sur des indicateurs de durabilité à la fois environnementaux, nutritionnels et économiques.Selon la définition proposée par la FAO en 2010[1], un régime alimentaire durable doit bien sûr avoir un impact environnemental limité mais doit aussi permettre de couvrir les besoins nutritionnels et rester abordable financièrement. C’est en retenant ces trois dimensions (environnementale, nutritionnelle et économique) qu’une équipe a caractérisé la durabilité des régimes de près de 30 000 Français de la cohorte Nutrinet. En pratique, les participants de cette cohorte remplissent régulièrement des questionnaires sur leur alimentation, leur mode de vie, etc.  Ces données ont été utilisées par les chercheurs pour renseigner, pour chaque individu,  huit indicateurs de durabilité du régime : émissions de gaz à effet de serre, énergie et surface de terres nécessaires à sa production et part du bio dans l’alimentation ; densité énergétique, probabilité d’apports nutritionnels suffisants et risque d’apports excessifs ; part de l’alimentation dans le budget. Une modélisation multivariée suivie d’une classification ascendante hiérarchique ont permis de faire ressortir six grands profils de consommateurs. Trois groupes, représentant environ la moitié des individus, présentaient des régimes de faible impact environnemental. Cependant, un seul d’entre eux (≈ 23 % des individus)  répondait également aux critères de qualité nutritionnelle et d’accessibilité économique. Le régime de ces personnes, qui constituait ainsi un bon compromis entre toutes les dimensions de durabilité, se distinguait par une consommation réduite de viande rouge (- 58 %), de viande blanche (- 37 %) et de fromage (- 25%) et accrue de fruits (+ 15 %) et de légumes (+ 15 %).

Source : Seconda L et al. Identification of sustainable dietary patterns by a multicriteria approach in the NutriNet-Santé cohort. Journal of Cleaner Production, Volume 196, 2018, Pages 1256-1265.

[1]  « Les régimes alimentaires durables sont des régimes alimentaires ayant de faibles conséquences sur l’environnement, qui contribuent à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi qu’à une vie saine pour les générations présentes et futures. Les régimes alimentaires durables contribuent à protéger et à respecter la biodiversité et les écosystèmes, sont culturellement acceptables, économiquement équitables et accessibles, abordables, nutritionnellement sûrs et sains, et permettent d’optimiser les ressources naturelles et humaines. » FAO (2010).  http://www.fao.org/ag/humannutrition/biodiversity/fr/