À travers une méta-analyse des essais randomisés contrôlés, une équipe met en évidence des effets favorables d’une supplémentation en magnésium sur la glycémie, chez des individus présentant une dysrégulation.

D’après les études d’observation, le magnésium est associé à une diminution de l’incidence de diabète de type 2 (DT2). Qu’en est-il de ses effets sur le métabolisme du glucose d’après les études d’intervention ? Pour le savoir, des chercheurs ont réalisé une méta-analyse des essais randomisés contrôlés de supplémentation en magnésium chez des adultes DT2 (12 études) ou à risque élevé de développer cette maladie (surpoids, syndrome métabolique, pré-diabète ; 6 études). Chez les patients diabétiques, la supplémentation en magnésium entraînait une diminution de la glycémie à jeun (différence moyenne standardisée (DMS) = – 0,40 ; IC95% = [- 0,80 ; 0,00] ; p = 0,049), tandis que chez les individus à risque de DT2, elle améliorait la glycémie en réponse à un test de tolérance au glucose (DMS = − 0,35 ; IC95% = [- 0,62 ; – 0,07] ; p = 0,01). Si les autres marqueurs métaboliques (insulinémie à jeun, marqueur HOMA-IR d’insulino-résistance, hémoglobine glyquée) n’étaient pas modifiés de façon significative en réponse à la supplémentation, les auteurs ont observé dans une analyse complémentaire que la concentration sérique en magnésium à la fin des interventions était associée à une hémoglobine glyquée plus basse (patients DT2), ainsi qu’à une glycémie à jeun et une valeur de l’HOMA-IR réduites (individus à risque de DT2). Quels sont les mécanismes mis en jeu ? Les auteurs évoquent plusieurs voies métaboliques dans lesquelles le magnésium a été impliqué dans des modèles expérimentaux (utilisation du glucose par les cellules, sécrétion d’insuline, etc.).

Source : Effect of magnesium supplementation on glucose metabolism in people with or at risk of diabetes: a systematic review and meta-analysis of double-blind randomized controlled trials. Veronese N et al. Eur J Clin Nutr. 2016 Aug 17.