Plaidoyer concernant la stigmatisation des personnes Obèses

//Plaidoyer concernant la stigmatisation des personnes Obèses

Plaidoyer concernant la stigmatisation des personnes Obèses

«  GROSSOPHOBIE ET STIGMATISATION DE L’OBESITE : PREVALENCE, CAUSES, CONSEQUENCES ET APPEL A AGIR »

CONSENSUS ET PLAIDOYER DES ORGANISATIONS SCIENTIFIQUES INTERNATIONALES

 

Contexte

Les personnes vivant avec l’obésité ne s’exposent pas uniquement un risque accru de complications médicales graves, mais également une stigmatisation sociale profondément ancrée et omniprésente.

Perçues, injustement, comme paresseuses, gloutonnes, manquant de volonté et d’auto-discipline, ces personnes sont souvent discriminées sur leur lieu de travail, dans le système scolaire et même par les professionnels de santé.

La Recherche a montré que cette stigmatisation peut entrainer, chez ces personnes, de réels préjudices à la fois physiques et psychologiques.

Il a, ainsi, été mis en évidence que les personnes vivant avec une obésité avaient plus de difficultés à trouver et bénéficier de soins adaptés.

Néanmoins, les conséquences néfastes de la stigmatisation de l’obésité vont bien au-delà des nuisances individuelles.

La vision simpliste et dominante, selon laquelle l’obésité est un choix et qu’elle pourrait être combattue en décidant de manger moins et de faire plus d’activité physique, peut induire en erreur les politiques de santé publique, altérer l’accès aux traitements et compromettre les avancées de la Recherche.

De ce fait, les pathologies telles que l’obésité et le diabète de type 2 se voient allouer bien moins de subventions de recherche que d’autres pathologies alors même que leur prévalence et le coût qu’elles induisent à la société est supérieur.

Réveiller la conscience collective et alerter sur les conséquences négatives de la stigmatisation est un pas important mais insuffisant pour l’éradiquer.

Le changement des mentalités, pour en finir avec les idées préconçues, les croyances, les généralités, va nécessiter la diffusion d’un message clair et fondé uniquement sur les connaissances scientifiques actuelles.

Compte tenu de l’omniprésence de la grossophobie et de son ancrage profond dans toutes les sphères de la société, cet objectif ne pourra être atteint qu’en mutualisant nos forces à travers la création d’un large groupe d’intervenants, incluant les professionnels de santé, les chercheurs, les médias, les politiques et les patients eux-mêmes.

L’objectif de cette conférence conjointe était d’informer les professionnels, les politiques et le grand public sur les causes et les conséquences négatives de la stigmatisation de l’obésité, expliquer également la différence entre les preuves scientifiques et les mythes et idées reçues qui renforcent les préjugés relatifs au surpoids et enfin proposer un nouveau discours sur l’obésité fondé uniquement sur les preuves scientifiques et en accord avec les droits individuels qui sont affectés du fait de cette maladie.

 

Les organisations partenaires

Cette conférence a été conjointement organisée par les organisations suivantes :

  • L’association américaine des diabétiques (ADA).
  • La Fédération Mondiale de l’Obésité (WOF).
  • La Société de l’Obésité (TOS).
  • L’Association Européenne d’Etude de l’Obésité (EASO).
  • L’Association Américaine des Endocrinologues Cliniciens (AACE).
  • L’Action de Coalition pour l’Obésité (OAC)
  • L’Association des Diabétiques du Royaume-Uni (Diabetes UK).
  • L’Association Américaine pour la Chirurgie Bariatrique et Métabolique (ASMBS).
  • La Fédération Internationale pour la Chirurgie de l’Obésité et les Troubles Métaboliques (IFSO).
  • L’organisme Obésité Canada (Obesity Canada).

 

Synthèse

La stigmatisation de l’obésité est fondée sur des idées préconçues quant à la régulation du poids et une méconnaissance des preuves scientifiques actuelles.

Une telle stigmatisation est inacceptable dans notre société moderne car elle va à l’encontre de certains droits humains, sociaux et impacte également la santé des personnes touchées.

La Recherche a montré que la stigmatisation de l’obésité peut causer un préjudice important aux individus concernés. Les personnes, qui la vivent, subissent des dommages à la fois physiques et psychologiques. Elles ont, en effet, plus de difficultés à trouver et bénéficier de soins adaptés.

Alors même que la science réfute cette vision, la société continue à considérer l’obésité comme un choix : un état plutôt qu’une maladie, et que celui-ci peut être modifié par la volonté de manger moins et faire plus d’activité physique.

Ces préjugés induisent en erreur les politiques de santé publique, brouillent les messages dans les médias populaires, affectent l’accès aux soins et compromettent les avancées dans la Recherche.

Pour toutes ces raisons évoquées précédemment, les préjugés relatifs au poids représentent un obstacle dans la lutte contre ces épidémies que sont l’obésité et le diabète de type 2.

S’attaquer à la stigmatisation n’est pas seulement une question de droits humains et de justice sociale, il s’agit aussi d’améliorer la prévention et la prise en charge de ces pathologies.

Les institutions académiques, les organisations professionnelles, les médias, les autorités de santé publique et les gouvernements devraient encourager l’éducation pour faire face à la stigmatisation de l’obésité et faciliter la diffusion d’un message sur l’obésité en cohérence avec les connaissances scientifiques actuelles.

 

PLAIDOYER POUR ERADIQUER LES PREJUGES RELATIFS AU POIDS ET LA STIGMATISATION DE L’OBESITE

Nous reconnaissons que :

  • Les personnes vivant avec du surpoids et de l’obésité doivent affronter une stigmatisation sociale omniprésente basée sur une hypothèse infondée selon laquelle leur état est principalement dû à un manque d’auto-discipline et une responsabilité personnelle.
  • Cette interprétation va à l’encontre des preuves scientifiques actuelles qui démontrent que la régulation pondérale ne dépend pas exclusivement de la volonté et que la biologie, la génétique et les facteurs environnementaux contribuent considérablement à l’épidémie d’obésité.
  • Les préjugés relatifs au poids et la stigmatisation du surpoids peuvent entrainer une discrimination et une atteinte aux droits humains, sociaux et à la santé des personnes concernées.
  • La stigmatisation relative au poids et la discrimination ne peuvent être tolérées dans nos sociétés modernes.

Nous condamnons :

  • L’utilisation d’un langage, d’images, d’attitudes, de réglementations stigmatisant ainsi que la discrimination basée sur le poids, qu’importe où cela se produit.

Nous plaidons :

  • Pour traiter avec dignité et respect les personnes vivant avec du surpoids et de l’obésité.
  • Pour s’abstenir d’utiliser des termes, images et discours stéréotypés construits autour de préjugés infondés selon lesquels les personnes avec du surpoids et de l’obésité sont paresseuses, gloutonnes et manquent de volonté ou d’auto-discipline.
  • Pour encourager et soutenir les initiatives éducatives qui ont pour but de prévenir la discrimination basée sur le poids sur le lieu de travail, dans le système scolaire et dans les infrastructures sanitaires.

 

2020-03-06T12:26:11+01:00