Une étude d’ampleur en conditions réelles d’achats compare de septembre à décembre 2016 quatre logos nutritionnels visant à aider les consommateurs dans leurs choix alimentaires.

Au moment de choisir ses produits dans les étals des supermarchés, comment apprécier en un seul coup d’œil la qualité nutritionnelle d’un aliment ? Parmi les nombreux logos nutritionnels existants, les pouvoirs publics recommanderont bientôt l’un d’entre eux, comme le prévoit la loi du 26 janvier 2016 relative à la modernisation de notre système de santé. Et pour justifier ce choix, une expérimentation en conditions réelles d’achats a été lancée le 16 septembre 2016 dans 60 supermarchés français (dont 20 témoins) pour une durée de 10 semaines. Elle compare quatre systèmes d’étiquetage simplifiés (cf. logos des différents systèmes) apposés sur plus de 1 200 références de produits de différents rayons (traiteur frais, viennoiserie, pains et pâtisseries, plats cuisinés en conserve) :

  • le système Nutri-Score, qui affecte à chaque produit une lettre allant de A à E associée à une couleur (du vert au rouge) en fonction du profil nutritionnel global de l’aliment.
  • le système Sens, qui attribue à chaque produit une fréquence de consommation recommandée (souvent, occasionnellement, ).
  • le système Nutri Repère, qui représente la contribution d’une portion d’aliment aux valeurs journalières recommandées pour cinq nutriments (énergie, matières grasses, acides gras saturés, sucres, sel).
  • le système Nutri couleurs (équivalent des Traffic lights mis en place au Royaume-Uni), qui présente les apports d’une portion d’aliment pour les cinq mêmes nutriments, en l’assortissant d’un code tricolore (vert, orange, rouge).

En complément de l’analyse des données d’achat, des enquêtes sont réalisées auprès des consommateurs à la sortie des magasins afin de recueillir leurs perceptions des différents systèmes. Les résultats sont attendus pour fin 2016.

Source : Information nutritionnelle : lancement de l’évaluation de 4 systèmes d’étiquetage simplifiés dans 60 supermarchés. Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Communiqué de presse du 16/09/2016.