Brève – La réduction des glucides au petit-déjeuner pourrait avoir des effets bénéfiques chez les diabétiques de type 2 – Société Française de Nutrition

0

Restreindre les glucides au petit-déjeuner ? Une décision contraire aux habitudes qui pourrait pourtant réduire l’exposition globale à l’hyperglycémie postprandiale et limiter les fringales. Des chercheurs canadiens ont examiné les bienfaits d’un petit-déjeuner pauvre en glucides (et riche en lipides), ainsi que ses conséquences sur l’hyperglycémie postprandiale, les variations glycémiques durant les 24 h suivant ce repas et les sensations de faim et de satiété chez des diabétiques de type 2. Jetez un coup d’œil à ce site web
Les participants ont été soumis à deux tests randomisés de 24 h, avec des déjeuners et dîners identiques. Lors du premier test, un petit-déjeuner à base d’avoine leur était proposé, faible en gras et modéré en glucides, conformément aux recommandations nutritionnelles (55 % de glucides, 30 % de graisses et 15 % de protéines). Lors du second, un petit déjeuner isocalorique à base d’omelette, pauvre en glucides et riche en lipides (LCBF) était proposé (