Pourquoi équilibrer vos repas?

0

En termes simples, le principe de base et le plus important d’une alimentation saine et rationnelle est d’équilibrer correctement la Nutrition.

Si vous n’équilibrez pas bien votre repas, vous “aurez hâte” de prendre votre prochain repas et de commencer à grignoter, comme du chocolat d’une amie sur la table. Il est important d’équilibrer correctement la Nutrition afin que vous ne ressentiez pas la faim pendant longtemps. Bien sûr, cette faim vous empêchera de vous concentrer sur votre travail et d’être efficace dans vos actions. En outre, cela affectera votre poids, votre bien-être et votre santé.
Tout d’abord, la façon dont vous mangez affecte non seulement, mais exclusivement votre silhouette. Mes patients remarquent très souvent une amélioration du bien-être, une diminution de la fréquence et de SF-nutrition l’intensité des maux de tête et une amélioration de l’immunité.

Les effets que je ne peux pas montrer, mais à mon avis, sont parmi les conséquences les plus importantes de changer votre style de vie!

En Conclusion, saviez-vous que ce ne sont pas seulement les personnes qui veulent perdre du poids qui viennent chez un nutritionniste? Mes patients sont aussi des personnes qui veulent prendre du poids ou améliorer leur relation avec la nourriture. Au cours de la réunion, nous Apprenons principalement à équilibrer correctement les repas.

J’ai donc décidé que vous lisiez ci-dessous un guide rapide sur la façon d’équilibrer correctement vos repas.

Votre poids corporel peut dépendre de nombreux facteurs:

  • taux métabolique basal,
  • intensité et fréquence de l’activité physique,
  • quantité et type de nourriture consommée,
  • réactions au stress,
  • certaines maladies,
  • médicaments pris.

Le poids corporel ne change pas lorsque l’équilibre énergétique est atteint. Cela signifie que la quantité d’énergie fournie avec la nourriture est égale à la quantité d’énergie que vous consommez tout au long de la journée. Tout changement dans la quantité d’énergie entrant dans le corps (avec de la nourriture) ou dans sa consommation (intensité ou fréquence d’activité physique inférieure ou supérieure) contribue aux fluctuations du poids corporel.

Pariez sur les légumes à chaque repas

Tout d’abord, selon l’institut de Nutrition et de Nutrition, nous devrions consommer au moins 400 g par jour de légumes et de fruits (y compris au moins la moitié crus). Cependant, gardez à l’esprit les bonnes proportions: 3/4 de légumes et 1/4 de fruits tout au long de la journée. Chaque plus grande quantité de portions de légumes apporte des avantages supplémentaires pour la santé.

Alors rappelez-vous que la moitié de votre plat dans chaque plat principal devrait être des légumes.

Comment faire?

  1. Préparez une grande portion d’une salade à la fois pour le déjeuner (pour le plat principal) et pour le dîner,
  2. Légumes hachés, comme les poivrons ou les courgettes,
  3. Faites un smoothie avec des légumes pour le deuxième petit-déjeuner: avec des épinards ou du chou,
  4. Coupez-vous une tomate entière pour les sandwichs, pas 2 tranches,
  5. Faire bouillir les soupes,
  6. Préparez les légumineuses et congelez-les,
  7. Faire cuire des tartes, faire frire des beignets avec l’ajout de légumes,
  8. Vous pouvez utiliser les pots autant que possible.

Par conséquent, les fruits seront mieux une collation ou un dessert. Ne les consommez pas plus de 1-2 repas, de préférence en présence de noix ou de produits laitiers.

Même si vous consommez des produits d’origine animale, la moitié des protéines de votre alimentation devraient provenir d’aliments à base de plantes. Pourquoi ? J’explique déjà, bien sûr, par la recherche scientifique.

Une grande méta-analyse publiée en 2016 dans la revue JAMA a révélé que la mortalité toutes causes confondues (en particulier cardiovasculaire) est moindre chez les personnes qui mangent beaucoup de protéines végétales et peu de protéines animales-la viande transformée s’est révélée particulièrement défavorable. En outre, dans 2015, l’OMS a reconnu que la viande transformée était cancérogène chez l’homme et que la viande rouge était probablement cancérogène. Le cancer colorectal est le plus mentionné ici, mais le lien était également évident pour le cancer du pancréas et de la prostate. Chaque consommation de 50 g par jour de viande transformée augmente le risque de cancer du côlon de 18%.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici